Ces sujets font souvent partie de votre quotidien professionnel. Et vous vous sentez souvent démunis pour les anticiper.

Dans beaucoup de situations, nous avons constaté que l’élément de base de la réponse se trouve dans le besoin de revenir aux fondamentaux du management :

  • Manque de clarté des objectifs ou des missions
  • Difficultés de communication avec ses chefs ou collaborateurs
  • Absence de vision claire du futur

La démarche proposée est simple, pragmatique et amène à faire s’exprimer les acteurs « de terrain » sur des actions concrètes. Deux mots peuvent les résumer et vous amèneront à positionner votre management.

VOIR pour amener chacun à mieux se situer dans son environnement professionnel

  • Vision du futur : à chaque niveau de l’organisation, comment se présente la situation dans les mois à venir et comment je communique en adaptant le contenu aux préoccupations des salariés
  • Organisation claire des rôles et fonctions : quelles sont les finalités ? les missions ?  les objectifs ?  en les déclinant par unité de travail pour que chacun comprenne mieux qui fait quoi et les interactions entre les services
  • Informations pour les faire circuler de manière fluide : irriguer tous les services des informations nécessaires pour leur travail sans les inonder pour autant ! quelles informations ? quels supports ?
  • Responsabilisation de chaque membre de l’équipe de travail : amener chaque salarié, à tous les niveaux, à mesurer sa contribution aux résultats de l’ensemble.

Ce mot permet d’aborder la sphère organisationnelle pour permettre à chacun de mieux comprendre ce qui est attendu de lui.

TRACEr pour rendre plus visible et plus efficiente sa politique managériale

  • Transparence sur les résultats, les décisions : dire, expliquer, rendre lisible les décisions, les orientations.
  • Reconnaissance des contributions ou des comportements positifs : savoir valoriser les contributions de chacun, voire sanctionner l’absence de contribution, favoriser la valorisation entre collègues.
  • Accompagnement des personnes ou des équipes : prendre le temps pour amener ses équipes à toujours mieux faire.
  • Confiance instaurée dans l’équipe : créer un climat où chacun peut s’exprimer, dire son désaccord, où le droit à l’erreur est reconnu.
  • Exemplarité du top management : montrer sa volonté de mettre en œuvre ce qui est demandé à l’ensemble, savoir reconnaitre une erreur, selon le principe bien connu qu’« un escalier se balaie toujours en commençant par le haut »

Celui-ci permet d’aborder la sphère relationnelle et … donc la communication interpersonnelle.

sans oublier les 2 piliers du management !

Toute situation de management amène à gérer de manière équilibrée :

  • La relation individuelle : quelles relations je mets en œuvre, et quels outils j’utilise avec chaque membre de mon équipe pris individuellement, à travers l’entretien, la délégation, la fixation d’objectifs, pour tenir compte de la personnalité et du professionnalisme de chacun.
  • La relation collective : quelles relations je mets en œuvre et quels outils j’utilise avec l’ensemble de mon équipe, à travers la réunion, les règles du jeu pour avoir une équipe qui travaille de manière cohérente et acceptée par l’ensemble.

Pour revenir aux 3 mots du titre, la clé d’une bonne prévention se trouve souvent dans le besoin de clarifier ces notions de manière concrète !

C’est aussi l’occasion d’un bon exercice de co-production permettant d’impliquer différents métiers, différents niveaux hiérarchiques et donc de réaliser une véritable démarche participative.

Tentez l’exercice, vous ne serez pas déçus !