100 jours pour changer durablement, le grand défi

Si changer était facile, ça se saurait !

Avez-vous remarqué que vos bonnes résolutions du 31 décembre n’ont tenues que quelques jours et qu’ensuite vous n’êtes pas parvenu(e)s à changer durablement ? Ne sommes-nous pas tous passés par là au moins une fois dans notre vie ? Ne sommes-nous pas conditionnés par la croyance que ça ne sert à rien et que de toutes façons « chassez le naturel, il revient au galop » ?

Bonne nouvelle ! Le grand coup de vent de cette lecture va vous permettre de faire voler les feuilles mortes accrochées à vos branches. Le vent fort, est une nouvelle façon de voir les choses qui remet totalement en question ce sur quoi vous aviez des certitudes jusqu’alors.

Bonne nouvelle donc !  Le changement de tous les comportements qui vous insupportent est possible.

Savez-vous que le changement « c’est neuronal » ? Les neurosciences nous disent aujourd’hui, que nous avons donc des autoroutes neuronales représentées par nos comportements récurrents, nos fameuses habitudes dont nous avons du mal à nous départir et que pour mettre en place de nouveaux comportements, il est question de faire de nouvelles connexions neuronales (source : « L’intelligence du stress » Jacques FRADIN).

Avez-vous suffisamment de motivation pour décider d’agir en passant à l’action ?

Sachez que la persévérance est une alliée indispensable pour changer durablement. Vous êtes donc bien parti(e). Un certain François a cessé de le dire, permettez-moi de reprendre son flambeau à ma façon : le changement c’est maintenant !  100 jours pour changer durablement ! Le grand défi.

Voici donc les 4 étapes du changement durable selon Carl Gustav JUNG et les dernières recherches des neurosciences :

  • La prise de conscience : La prise de conscience d’un comportement à changer permet de faire 50% du chemin ! C’est énorme !
  • L’action concrète : Eh non, prendre conscience ne suffit pas ! Ça se saurait si une graine germait sans l’avoir semée…. « Il y en a qui ont essayé, mais ça n’a pas marché ! ». Eh oui, il est maintenant nécessaire de semer votre graine, sans quoi, dans un an, vous serez toujours au même point.
  • Faire preuve de persévérance : eh non, semer la graine ne suffit pas ! Encore faut-il l’arroser si vous voulez avoir une chance de voir la graine germer. Il va vous falloir arroser votre graine de changement pendant 21 jours d’affilé pour que votre Néocortex Préfrontal trace un chemin neuronal vers le Néolimbique (cerveau émotionnel). Ensuite, il vous faudra poursuivre l’arrosage jusqu’à 100 jours consécutifs pour que le chemin se transforme en route et le reste de votre vie pour que la route se transforme en autoroute.
  • L’envie d’avoir envie : eh oui, il en faut de la motivation pour tenir bon sur la durée ! La bonne nouvelle, c’est que si vous faites preuve de persévérance et que vous tenez bon pendant 21 jours d’affilé, le chemin neuronal sera tracé et le changement sera installé. La tige montre le bout de son nez et sort de terre. Ensuite, il faut persévérer jusqu’à 100 jours pour que le chemin devienne une route. Il faudra et c’est logique, continuer à arroser jusqu’à la fin de votre vie pour que la route devienne une autoroute. Ça se saurait si une plante poussait sans eau et sans engrais une fois qu’elle a germé ! Non ?

Donc, surveillez les mauvaises herbes & jardinez au quotidien. Ça se saurait si un jardin restait magnifique sans aucun entretien.

Voilà, maintenant vous ne pourrez plus dire que vous ne saviez pas !!! A votre arrosoir, et haut les cœurs, le cadeau sera à la hauteur de votre engagement. A Cœur Battant tout est possible !