La semaine dernière, nous avons abordé l’Intelligence Artificielle en milieu de travail. Cette fois-ci intéressons-nous à son intégration dans un contexte bien particulier : les SIRH (Systèmes d’Information de gestion des Ressources Humaines).

Relations Artificielles

C’est notamment le cas des Chatbots dont nous avons parlé la dernière fois. Il s’agit de robots conversationnels qui prennent en compte l’ensemble des informations pour répondre à une requête, tout en s’adaptant aux cas particuliers.

Ce qui est propre à l’Intelligence Artificielle par rapport à une interface plus classique, c’est sa capacité d’apprentissage. En fonction des situations passées et actuelles, le chatbot s’adapte et régule ses réponses.

Cela permet à la fonction RH de ne pas être mobilisée pour répondre aux questions régulières de leurs collaborateurs. En revanche, ces derniers peuvent solliciter les chatbots 24h/24 et 7j/7.

Cela me rappelle les questions habituelles concernant la paie dont les principes sont compliqués à faire comprendre au salarié lorsqu’il a l’impression d’être lésé.

Les chatbots peuvent également fournir aux salariés différents documents ou récupérer les justificatifs demandés à un salarié (contrat de travail, frais professionnels, souscription mutuelle/prévoyance etc.).

Il est même envisageable de donner la possibilité au salarié de demander un acompte au chatbot : cela lui évite la gêne de demander au service RH.

Le domaine d’intervention des chatbots est modulable en fonction des besoins de la fonction RH. Le service n’a pas à se sentir menacé et peut confier aux chatbots les tâches qu’il juge répétitives, sans valeur ajoutée. Le moment où l’Intelligence Humaine prend le relais peut être prédéterminé.

Les chatbots sont notamment capables d’indiquer le degré de certitude à accorder à leur réponse. Il est donc possible de déterminer un seuil à partir duquel le chatbot sollicite un gestionnaire RH pour validation de la réponse à apporter à la requête.

Ainsi, la fonction RH n’est pas menacée, simplement allégée. De plus, en cas de changement organisationnel ou d’informations nouvelles, une intervention humaine est nécessaire. La configuration des chatbots est en quelque sorte leur seul besoin en formation.

Relations Humaines

Mais les relations humaines dans tout cela me direz-vous ? Cela ne déshumanise-t-il pas la gestion des ressources humaines ?

Pas de panique, la réponse est non : bien au contraire ! Car les relations humaines entre les collaborateurs et la fonction RH peuvent être de meilleure qualité.

La fonction RH peut prendre davantage de plaisir à échanger avec les salariés, sur des sujets plus intéressants que les tracas quotidiens, voire à la jonction entre vie privée et vie professionnelle.

C’est elle qui assure une fonction propre à l’Intelligence Humaine et dont l’Intelligence Artificielle est incapable : l’empathie !

Tout est donc question de dosage. Il faut laisser au salarié la possibilité d’accéder à un gestionnaire des ressources humaines pour des questions plus personnelles.

Bénéfices et Mise en place

L’intégration de l’Intelligence Artificielle au SIRH permet de rendre les procédures plus fiables, rapides, automatiques et simples (comme par exemple la signature électronique ou les documents pré-remplis).

Cette numérisation des procédures représente une économie de papiers, donc moins de frais de stockage, voire de frais postaux, et une meilleure empreinte écologique.

Cette modernisation a également pour bénéfice l’amélioration de la Marque Employeur, de son attractivité auprès des talents ainsi que leur fidélisation

La communication interne peut également être renforcée avec les bons outils.

La productivité se voit, quant à elle, augmentée. Pas seulement celle de la fonction RH, mais également celle des collaborateurs qui perdent moins de temps dans des procédures administratives.

Tout comme l’intégration de L’IA dans divers secteurs, son arrivée en RH doit être un accompagnée et progressive. Comme nous avons pu le voir dans un précédent article, c’est le cas de tout changement organisationnel, si l’on veut voir aboutir le projet efficacement, sans rejet.

En résumé, la modernisation des SIRH apporte de grands bénéfices à l’ensemble de l’entreprise et de ses collaborateurs. Les procédures deviennent notamment plus fiables, rapides et fluides. L’entreprise devient plus attractive pour les talents. Tandis que la fonction RH peut sous-traiter ses tâches administratives et se concentrer sur son cœur de métier : l’Humain !

Dans un prochain article nous parlerons également des relations humaines : la cohésion d’équipe. Comment peut-on l’améliorer ? N’hésitez pas à laisser des commentaires et poser des questions, je m’efforcerais d’y répondre au mieux.