De la stratégie à la performance opérationnelle

Lorsque l’on mesure l’efficacité d’une stratégie, il réside toujours un décalage d’efficience entre la prise de décision stratégique et sa mise en œuvre, que ce soit en terme de moyens, temps et/ou résultats. D’après « Harvard Business Review » (Hors série -Automne 2015) la déperdition de la performance d’une stratégie est estimée à 37 %. Lors de la mise en œuvre d’une stratégie, les freins humains apparaissent et expliquent pour grande partie cette perte d’efficacité.

Le rôle du consultant dans la performance opérationnelle

Le rôle du consultant est d’être un facilitateur, un médiateur, un booster de projet. Il aide tous les échelons de la hiérarchie à trouver des solutions innovantes, à définir des priorités, des axes simples et réalistes. Il permet de résoudre les freins à la mise en place de nouveaux processus en replaçant l’homme au centre de la stratégie, en travaillant de l’atelier vers le top management, il peut ainsi affecter les bonnes ressources aux bons endroits, au bon moment.

Vous trouverez ici, le schéma de la démarche conceptualisée.

Le consultant soutient les équipes, dans la déclinaison des indicateurs clés de suivi en vue d’atteindre les objectifs. En effet, selon ma devise :

  • Ce qui se mesure se maîtrise,
  • Ce qui se maîtrise s’améliore,
  • Ce qui s’améliore devient performance (ou productivité).

Tout processus d’« amélioration continue » implique de recentrer l’humain au cœur de toute démarche, avec pour mission de « faire vivre » ces indicateurs.

Besoin d’un « booster » ? Contactez moi !