Quelles stratégies mener dans un environnement complexe ? Comment intégrer un modèle de développement respectueux des biens communs de la terre et de ses habitants ? Comment s’adapter, anticiper et appliquer des décisions toujours plus impactantes pour les territoires et les organisations ?

UN MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT à BOUT DE SOUFFLE

Notre modèle de développement économique actuel n’est plus capable d’apporter des réponses efficaces et durables face aux impacts humains, environnementaux et sanitaires qu’il génère.

Le système linéaire « extraire – fabriquer – consommer – jeter », sur lequel repose notre économie depuis la révolution industrielle, a atteint ses limites. Non seulement nous exerçons un impact massif sur la biosphère, mais celle-ci va en retour exercer un impact massif sur les sociétés, ce dont nous n’avons pas toujours conscience.

Dans un récent entretien pour le magazine Sciences Humaines, Dominique Bourg auteur du Dictionnaire de la pensée écologique (Puf, 2015), indique que « sur la question du climat par exemple, on continue de faire croire qu’une société bas carbone, basée sur de faibles besoins énergétiques, c’est une société de croissance dans la durée » hors nous pouvons sérieusement en douter car nous savons que « lorsque l’on accumule du carbone, on ne peut plus le retirer de l’atmosphère.»

Et pourtant des solutions existent !

UN NOUVEAU MODÈLE DE DÉVELOPPEMENT RESPECTUEUX DES BIENS COMMUNS DE LA TERRE ET DE SES HABITANTS

Un nouveau modèle de développement, passant d’une économie linéaire vers une économie circulaire où la maxime « penser global, agir local » prendra tout son sens, est d’ors et déjà possible.

Le synopsis de l’excellent film Demain sortit en salle le 2 décembre dernier est éclairant : et si montrer des solutions, raconter une histoire qui fait du bien, était la meilleure façon de résoudre les crises écologiques, économiques et sociales, que traversent nos pays ? Cyril Dion et Mélanie Laurent sont partis enquêter dans dix pays. Ils ont rencontré des pionniers qui réinventent l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. En mettant bout à bout ces initiatives positives et concrètes qui fonctionnent déjà, ils commencent à voir émerger ce que pourrait être le monde de demain… »

Comment aborder ce monde en transition ?

UNE TRANSITION SOCIÉTALE, ÉCOLOGIQUE, NUMÉRIQUE

Ne nous y trompons pas, il s’agit bien de franchir un nouveau cap en opérant progressivement des transitions permettant de changer d’échelle en dépassant le stade de la prise de conscience, des initiatives pionnières et des premières mesures sectorielles, pour aller vers une mise en mouvement de la société.

Engager ces transitions, c’est évoluer vers un nouveau modèle économique et social, un modèle qui renouvelle nos façons de consommer, de produire, de travailler, de vivre ensemble. Elle passe par trois volets essentiels et indissociables :

  • Une transition sociétale, avec une rénovation de nos modes de pensée et l’émergence de nouvelles gouvernances, de nouvelles manières d’agir, de nouvelles pratiques de consommation et qui soient construites et partagées pour constituer progressivement de nouvelles références collectives.
  • Une transition écologique car il est nécessaire de travailler sur toutes les modalités permettant d’économiser les ressources naturelles, de réduire les impacts environnementaux et de produire de façon soutenable. C’est en particulier le cas pour des secteurs caractérisés par un faible rythme de renouvellement des infrastructures et des équipements (production d’énergies, bâtiment, transports, etc.).
  • Une transition numérique encore insuffisamment pris en compte dans les stratégies de transition sociétale et écologique des territoires et des organisations, aussi il nous faut identifier les champs dans lesquels les leviers numériques peuvent faire avancer ces stratégies en mettant l’usager au cœur des préoccupations.

Notre expertise accompagne les stratégies, plans d’actions et besoins en formation des acteurs socio-économiques voulant être proactifs au regard de ces transitions.