Vous êtes Chef d’entreprise, Directeur Général, C.O.O, Directeur d’Usine, DRH et vous devez mettre en place un plan important de restructuration qui est vital pour votre entreprise ou votre groupe ? Cet article devrait vous intéresser.

Les 7 obstacles à une restructuration profonde

Bien que chaque entreprise industrielle soit un cas particulier les différentes études montrent qu’il y a sept obstacles critiques ou des défis que la direction doit faire face à un programme de restructuration profonde:

  • 1. La conception. Quel type de restructuration est approprié pour traiter avec le spécifique défi, problème ou opportunité que l’entreprise fait face?
  • 2. L’exécution. Comment le processus de restructuration devrait être géré et les nombreux obstacles à surmonter pour que la restructuration apporte autant de valeur que possible?
  • 3. Le marketing. Comment la restructuration devrait être expliquée et représentée aux investisseurs afin que la valeur créée à l’intérieur de l’entreprise soit entièrement créditée à son cours de bourse?
  • 4. Le service Client. Comment rassurer ses distributeurs, ses clients dans cette phase critique en perte de repères?
  • 5. L’image de l’Entreprise. Comment éviter les mauvaises images des manifestations et des démonstrations qui pourront être dans les médias au long des semaines?
  • 6. La maîtrise des ‘Know How’. Comment capitaliser les savoir-faire technologiques et se protéger des effets de l’Outsourcing?
  • 7. La maitrise de l’espace-temps. Comment limiter cette période de restructuration dans le temps et de rester dans les limites budgétaires et les implications sociales?

Ne pas répondre à l’un de ces défis peut entraîner la restructuration à l’échec.

La restructuration est plus susceptible de réussir lorsque les gestionnaires comprennent d’abord l’entreprise, les problèmes ou une opportunité stratégique fondamentale sur lesquels leur entreprise est confrontée.

LE DIABLE EST DANS LES DÉTAILS

Entre l’émergence de l’idée de transférer une usine, une entreprise industrielle et la fin de sa délocalisation, avec la fermeture d’un site, il faut imaginer un espace temps de 30 à 42 mois suivant les localisations et le type d’industrie. L’expérience montre que la moitié du temps est nécessaire aux études diverses et travaux préparatoires. Le succès de tel projet est dans l’immensité de contrôler les détails en toutes confidentialités dans l’ensemble des domaines suivants :

  • Dimensions Commerciales
  • Dimensions Financières
  • Dimensions Juridiques
  • Dimensions Ressources Humaines
  • Dimensions Boursières
  • Dimensions Industrielles : Achats, Supply-Chain – logistiques- Stockage-Packaging, R&D – Brevets – Aides, Bureau d’Etudes- licences, Gestion de Production, Fabrication, Maintenance, Qualité, Informatique
  • Dimensions fiscales
  • Dimensions Administratives et Politiques.

L’autre partie du temps est la gestion du visible d’un tel projet incluant les aspects sociaux, logistiques, délocalisations des équipes et des nouvelles productions.

La préparation d’une telle action doit prendre en compte différents scénarios avec une évolution dans le temps, mais l’improvisation est à éviter, le professionnalisme doit permettre d’atteindre l’objectif dans le respect des engagements de l’équipe projet. De nombreux principes et méthodes permettent de maitriser de tel challenge.

Ici un exemple des outils de transfert.

Un enjeu pour l’entreprise

Au-delà de l’aspect formateur un consultant externe permettra d’auditer en toute confidentialité le niveau des préparations de l’équipe projet pour un tel challenge qui n’est généralement pas réversible. Mais également, de sécuriser vos collaborateurs clés dans cette phase d’approche et d’alerter dès que possible si une faiblesse se développait dans la normalité du projet, tant au niveau de l’équipe que de la réalité financière.

Un accompagnement expert

En tant que professionnel de ce domaine, mon rôle est de vous accompagner sur la mise en place des étapes clés, mais aussi de pouvoir aider :

– A la définition précise des scénarios et des risques
– Au développement d’un cadre de solutions correctives
– A la mise en place des outils spécifiques, y compris le ‘reporting’
– A auditer des ‘check list’
– A trouver des experts pour les domaines impactés dans ce type de configuration.