Chefs d’entreprises, DRH,  avez-vous mis en place les Entretiens Professionnels ?

Comme vous le savez, en application de la loi du 5 mars 2014 (article L 6315 -1 du code du travail) toutes les entreprises doivent mettre en place les entretiens professionnels avant le 7 mars 2016. Savez-vous que si vous avez dépassé ce délai vous vous exposez à des sanctions financières. Nombreux sont les retardataires et l’inspection du travail ne devrait pas être trop pointilleuse sur la date du premier rendez-vous…Mais il est urgent d’agir !

Qu’est-ce que l’Entretien Professionnel ?

L’entretien professionnel se distingue de l’entretien annuel d’évaluation qui a lieu avec le responsable hiérarchique et qui  permet de faire le bilan de l’activité du salarié, de ses objectifs et d’évaluer sa performance.

L’Entretien Professionnel est un entretien spécifique, entre un salarié et un représentant de l’entreprise. Il a pour objectif d’aborder le développement des compétences du salarié au regard de l’évolution de son activité professionnelle et de l‘aider à mieux définir son projet professionnel.

Il permet de faire le point sur les compétences, les qualifications, les besoins en formation, la situation et l’évolution professionnelle du salarié. Il suppose une véritable écoute et une réelle bienveillance pour que le salarié puisse s’exprimer en toute confiance.

Les entretiens professionnels doivent avoir lieu tous les deux ans. Tous les six ans un bilan aura lieu et c’est là que les sanctions sont susceptibles de tomber si le salarié n’a pas bénéficié d’au moins deux des trois mesures suivantes :

  1. une action de formation
  2. des éléments de certification par la formation ou la VAE
  3. une progression salariale ou professionnelle.

Dans les entreprises de 50 salariés et plus, si le salarié n’a pas bénéficié des Entretiens Professionnels et d’au moins deux des trois mesures citées ci-dessus, il bénéficie d’un abondement de 100h sur son compte personnel de formation.

Comment mettre en place l’entretien professionnel ?

Il est généralement conduit par le manager, souvent à la suite de l’entretien d’évaluation ; cela  suppose un changement de posture qui n’est pas toujours évident. Le salarié peut également avoir du mal à se livrer dans de telles circonstances et manquer d’authenticité.

D’autres entreprises confient l’Entretien Professionnel aux RH. Cette solution se heurte au manque de disponibilité des équipes RH qui auront souvent du mal à consacrer une à deux heures à chaque salarié.

De quels avantages bénéficierez-vous en faisant appel à un prestataire extérieur ?

Gain de temps, indépendance d’un regard extérieur, mais encore mise en place d’outils performants pour les entretiens sont autant d’avantages que vous trouverez à confier la mise en place de vos entretiens professionnels à un prestataire extérieur.

  • Le consultant vous aide à élaborer la trame du nécessaire compte-rendu qui est remis aux RH et/ou au manager. Ce compte-rendu détaillé est co-signé par le consultant et le salarié. Il permet de recueillir des informations pertinentes permettant de faire évoluer les process et les organisations.
  • L’indépendance et la neutralité d’un consultant extérieur permet une exploration approfondie des compétences et du projet des salariés. Cet entretien devient alors, pour le salarié,  un véritable moment de prise de recul et de réflexion sur son avenir professionnel. Un questionnaire de personnalité peut également enrichir l’échange et l’analyse durant l’entretien.
  • Pour la suite, si vous souhaitez que les managers ou l’équipe RH conduisent de futurs entretiens, le prestataire extérieur vous fournit la solution en les formant  à des outils spécifiques de dialogue.

N’oublions jamais qu’un salarié heureux est un salarié plus performant !