Qui n’a jamais eu recours à son réseau personnel ou professionnel, lors du lancement de son activité ? Que ce soit pour un conseil, un service ou pour travailler ensemble, le réseau est l’un des principaux facteurs de réussite. 

Selon Hervé Bommelaer dans son livre « Trouver le bon job grâce au réseau », près de 75% des emplois de cadres confirmés sont pourvus grâce à celui-ci.

A l’école de commerce, ils nous répètent sans cesse « gardez contact quelque soit vos domaines d’activités, formez un petit réseau d’anciens élèves ». Mais quel est l’intérêt de rester en contact avec Jean qui travaille dans le BTP alors que vous travaillez dans le management ?

Et puis, les années passent, notre carrière évolue. Dans mon cas, je deviens consultante-formatrice. Le réseau s’agrandit (personnel et professionnel) et on comprend enfin le concept de « faire jouer son réseau ». Jean est toujours dans le BTP et grâce à son réseau, j’ai trouvé des futurs clients.

POURQUOI AVOIR UN RÉSEAU ?

Encore beaucoup trop d’actifs pensent que le réseau n’est pas nécessaire car ils connaissent suffisamment de monde ou que dans le milieu professionnel il faut faire ses preuves et non bénéficier de passe-droits. Mais ce n’est pas réellement à cela que sert son réseau, voici une liste non exhaustive de bonnes raisons d’avoir un réseau :

  • Pour échanger et rencontrer la bonne personne au bon moment;
  • Pour discuter avec ceux qui sont passés par là ou comme nous, sont dans le développement de leur activité et bénéficier de conseils;
  • Pour trouver ses futurs collaborateurs ou clients;
  • Pour se faire connaitre, le fameux « bouche à oreille ».

COMMENT CONSTRUIRE OU ENTRETENIR SON RÉSEAU ?

L’utilité du réseau n’étant plus à prouver, il faut maintenant le faire évoluer et l’entretenir. Facile à dire, mais comment ? Voici quelques astuces :

  • Garder contact avec les anciens élèves;
  • Partir en bons termes avec ses anciennes sociétés, car qui mieux que vos propres collègues connaissent vos forces;
  • Participer à des petits déjeuners d’entreprise, des job-dating, des salons professionnels;
  • Construire son réseau « intelligemment » sur les réseaux sociaux, avec un message personnalisé à joindre à l’invitation.

Un concept de base qui peut paraître évident mais qui n’est pas si facile : plus le réseau est riche plus il est porteur. En d’autres termes, il est facile de rester dans sa zone de confort, en rencontrant, en discutant avec des gens du même secteur d’activité, voire étant au même poste que nous. Mais rencontrer et discuter avec des profils, des métiers différents du notre est-ce ce qui permet d’agrandir son réseau et de l’enrichir ?

COMMENT FAIRE JOUER SON RÉSEAU ?

Là est la difficulté, comment reprendre contact, comment solliciter son réseau sans paraître intéressé ou même désespéré ?

Choisissez par exemple, le réseau social professionnel LinkedIn ! Lors du début de votre activité d’indépendant, vous pouvez envoyer votre plaquette commerciale, accompagnée d’une liste de missions auxquelles vous pouvez répondre.

LE RÉSEAU PROFESSIONNEL AU FÉMININ

Alors que les hommes cadres comptent un réseau de 72 personnes en moyenne, le réseau des femmes est plus restreint avec 50 contacts en moyenne. Le réseau au féminin, en plus d’être plus restrictif, est surtout fondé sur la confiance. (source Cadreo)
« Les femmes mettent une grande exigence dans la construction de leur réseau. Elles sont dans une vision moins utilitariste et beaucoup plus authentique de leurs relations aux autres », analyse Bénédicte Champenois Rousseau, Présidente d’HEC Au Féminin.

C’est pourquoi un réseau 100% féminin se développe grâce à des salons dédiés aux femmes tels que Profession’L (dédié à la reconversion professionnelle des femmes), des soirées ou job dating exclusivement féminin.

Effet de mode ou réelle opportunité de développer son réseau ?

Peu importe votre formation, votre parcours, fructifier votre réseau et ne mettez personne de côté. Il suffit d’une connaissance de connaissance pour trouver des clients, des missions, du travail.
« 80% des personnes trouvent un emploi grâce à leurs relations » (source Linkedin)