Les défis à relever par les entreprises en 2019 sont liés au comportement changeant et en recherche d’intimité, de confidentialité, de proximité des consommateurs. La preuve en est l’accroissement constant des flux de communication sur les réseaux sociaux tels que « Facebook Messenger » et WhatsApp ou encore WeChat. Ces supports « intimistes » sont la voie royale d’une communication personnalisée pour les services client des entreprises. L’une des autres tendances à privilégier est le storyliving.

Une social trend : le storyliving

Les contenus diffusés en live par les marques ont beaucoup de succès auprès des internautes, complémentaires à d’autres types d’histoires, comme le storytelling. Ces vidéos live sont une porte d’entrée aux coulisses des marques.

Le consommateur fan d’une marque pour des raisons qui lui sont propres veut nouer une relation sincère avec celle-ci. Les contenus qu’ils partagent ensemble sont des faits bruts, réels, vérifiables, avec une valeur ajoutée importante.

Les contenus sont le plus souvent des interviews en live, des making-off ou encore des tutoriels inédits, sources de satisfaction immédiate.

Les plus grandes marques utilisent le storyliving VR (la réalité virtuelle), ou VRS pour partager des aventures originales. La réalité virtuelle propose plus de choix aux consommateurs, car ils éprouvent plus de sensations « produit et services » et sont libres de décider et de choisir leur propre chemin dans le fil de l’histoire.

Les marques contrôleront moins facilement les spectateurs, car la réalité virtuelle permet de choisir le scénario qui leur convient le mieux. Les marques devront penser en termes de réactions différenciées et personnelles.

Le e-commerce envahit les réseaux sociaux

Le parcours client en ligne ne se satisfait plus d’un simple site Internet. Son réseau social doit être capable de le connecter avec sa marque favorite. Il devra pouvoir y faire des recherches, y trouver des recommandations et une aide concrète.

Étant donné que plusieurs milliards d’individus par mois (à cibler finement !) utilisent la messagerie, leur engagement sur ce média a réduit l’impact des réseaux sociaux.

En effet 7 clients sur 10 veulent communiquer avec les marques au travers de leur messagerie instantanée. Et comme les stories prennent une ampleur sans précédent, les marketeurs vont devoir travailler sur le format des contenus et messages.

Concurrence féroce sur le social paid !

Toutes les entreprises ou presque utilisent les régies publicitaires des médias sociaux pour exister. La notoriété est l’un des vecteurs de choix des consommateurs. Et pour gagner et conserver leur faveur, il faut les contacter là où ils se trouvent : sur les réseaux sociaux.

Le social paid (ou social ads), lieu de publications sponsorisées des réseaux sociaux tels que LinkedIn, Facebook, Twitter et autres sont parfaits pour cela, mais encore faut-il proposer des contenus ultras performants.

Les entreprises devront être en mesure de créer des supports de communication remarquables et novateurs. Pour ce faire, elles auront besoin de comprendre au mieux leurs produits et services tout en gardant à l’esprit que tout support devra être adapté au format mobile. En effet, le nombre d’heures d’utilisation de smartphones ne cesse de croître (plus de trois heures par jour !!!) auprès d’une majeure partie de la population. Pour répondre à cette demande il est requis de produire des contenus en ligne dits « responsive », adaptés aussi bien aux grands écrans qu’aux écrans de téléphones mobiles.

Contenus construits avec l’appui d’influenceurs triés sur le volet et parfaitement adaptés à ce type d’outil. Pour minimiser les risques d’avoir à faire à de faux influenceurs, il est essentiel d’analyser leur comportement sur une longue durée.

Facebook et Instagram se détachent du lot

Les professionnels du marketing digital trouvent en Facebook et ses outils une audience de plus de 2,5 milliards d’utilisateurs actifs mensuels. Ses applications génèrent un engagement fort entre marque et consommateur.

Instagram est un média social choisi pour s’engager. Son audience est celle d’utilisateurs moins nombreux mais avec un engagement qualifié grâce au travail de communication sur des communautés limitées et ciblées. Les marques investissent de plus en plus leur budget publicitaire sur Instagram.

En conclusion, nous rappelons volontiers que les données sont au cœur d’un travail efficace, d’une campagne de publicité parfaite ou à minima réussie.

Muriel Touati
Consultante Web Marketing et Réseaux Sociaux