Les cas du rançonnage du Hollywood presbyterian medical center et de l’arnaque au président dont a été victime la société BRM mobilier (rendue possible par le piratage de la messagerie du patron) nous le rappellent: la sécurité informatique n’est pas une option !.

La première barrière à laquelle va être confronté le pirate informatique est le mot de passe. Une bonne  »politique de mot de passe » évite 70% des problèmes. Aussi, je pense qu’il est bon de retenir les règles qui permettent d’avoir un mot de passe sécurisé.

Quelle Structure pour votre mot de passe ?

  • 8 caractères minimum
  • Est composé de majuscules, de minuscules, de chiffres et de caractères spéciaux
  • Est différents des précédents
  • Ne figure pas dans le dictionnaire ou autres documents

Comment composer un mot de passe que l’on peut retenir?

Le mot de passe est souvent négligé car la rétention n’est pas évidente. Pour palier cela il faut partir d’une base connue, par exemple une référence que l’on connait bien. Ensuite on ajoute des chiffres et des caractères spéciaux en respectant une certaine logique (par exemple en remplaçant le « i » pas un « 1 », en ajoutant des « + » entre deux références, (à l’utilisateur de définir sa logique).

Quelle utilisation de votre mot de passe ?

L’efficacité et la sécurité du mot de passe dépend beaucoup de son utilisation. Aussi, il est bon de respecter les règles suivantes:

  • le modifier périodiquement
  • Est à usage exclusif. Évitez d’avoir le même mot de passe pour tout.
  • Est à changer s’il a été divulgué
  • Ne pas l’enregistrer dans des applications pour ne pas avoir à le retaper (navigateur par exemple).

Par exemple, Hnd#900/bo+Cbx . Ce mot de passe a été composé à partir du nom de 2 motos mythiques : la Honda 900 Bol d’or (900 BO) et la 1000 CBX